Les médecins résidents spécialisés en chirurgie orthopédique et traumatologique ont boycotté les examens du Diplôme d’Études médicales spécialisées (DEMS), ce samedi à la faculté de médecine à Ben Aknoun.

Dans un communiqué publié ce samedi, les candidats à l’examen final de cette spécialité ont réaffirmé leur engagement au sein du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), de faire aboutir les revendications des médecins résidents en grève depuis plus de quatre mois.

« Notre idéal porté par tous nos sacrifices réitérés depuis le début de notre cursus médical et marqué par le sceau de notre constance à dire et notre détermination à faire, essaimera dans toutes les consciences encore vivantes, et nourrira pour des générations, le tison de l’insoumission à l’autoritarisme, à la médiocrité, à la démagogie, aux campagnes de diabolisation qui ont voulu faire de nous, soignants, les boucs émissaires de toutes les défaillances systématiques et de toutes les incompétences de gestion », peut-on lire sur ce communiqué .

Les médecins résidents ont également réitéré les revendications qu’ils portent depuis plus de quatre mois. Le CAMRA a également saisi cette occasion pour dénoncer « une formation nivelée vers le bas », synonyme d’un recul notable de la qualité de la formation. Il est également question du service militaire qui leur est obligatoire contrairement aux autres franges de la société, sans oublier l’épineuse question du service civil ainsi que les articles de protection juridique garantissant le droit à l’activité syndicale dont est dénué le statut du médecin résident.

Le CAMRA proteste également contre les violences dont font l’objet les médecins grévistes. « Nous nous dressons contre toutes les violences qui nous sont faites dans l’indifférence et le mépris de beaucoup, qu’elles fussent morales, physiques, académiques, pédagogiques, administratives sociales,  économiques, et nous nous inscrivant avec courage et fermeté dans la défense du service public de la santé dont les fondements sont constamment assaillis.

Le collectif tire la sonnette d’alarme concernant les pratiques des services de sécurité qui procède à des opérations de « rafle  vers des destinations inconnues » sans que des procès verbaux de détention ne soient établis.

Santé / Les résidents boycottent un autre DEMS ce samedi  
2.7 (54%) 10 votes