Les autorités russes ont mis en cause lundi, de graves négligences dans l’incendie qui a ravagé un centre commercial à Kemerovo en Sibérie, faisant au moins 64 morts, dont neuf enfants. La commission d’enquête dépêchée sur place a relevé des violations des normes de sécurité.  

Les services de secours ont affirmé, ce lundi, avoir inspecté la totalité de l’édifice à la recherche des corps des victimes. À l’heure actuelle, le comité d’enquête dépêché sur place a confirmé la mort de 64 personnes. Au moins neuf enfants figurent parmi les victimes, a fait savoir une porte-parole locale du ministère des Situations d’urgence, Borissa Dedioukhina, citée par l’agence Ria Novosti.

De « nombreuses violations » des normes de sécurité dans le centre commercial ont été mises en exergue. Parmi ces défaillances on a, notamment relevé une absence de signalisation en cas d’incendie et des issues de secours verrouillées dans le cinéma ou le feu est parti.

La thèse officielle laisse à entendre que des vies auraient pu être épargnées si les normes de sécurité avaient été respectées. Le vice-gouverneur de la région, M. Vladimir Tchernov, a d’ailleurs dénoncé une négligence tout en exprimant sont incompréhension concernant tous les manquements relevés.

Des témoins de l’incendie ont expliqué à la télévision russe ne pas avoir entendu les alertes incendies. Un autre témoin a affirmé que des enfants venus des régions avoisinantes se trouvaient dans le cinéma au moment de l’incendie et que leurs accompagnateurs avaient verrouillé les issus les enfermant.

Le comité d’enquête russe a annoncé l’ouverture d’une enquête criminelle pour « violation des règles de sécurité ». Quatre personnes ont été arrêtées parmi lesquelles le locataire du local où s’est déclenché l’incendie ainsi que le directeur de la société gérant le centre commercial.

Vidéo. Russie / Au moins 64 morts dans l’incendie d’un centre  commercial  
Notez cet article