« Djamel Ould Abbès n’a fait aucun jour de prison sous le colonialisme ». C’est ce qu’a affirmé l’ancien moudjahid Abdelkader Guerroudj dans un entretien accordé au quotidien EL Watan.

« Depuis un peu plus d’un an, un problème m’interpelle. C’est celui de l’accession au poste de SG du FLN de quelqu’un que je ne nommerai pas et qui se pavane effrontément en se targuant d’être un condamné à mort, alors qu’il n’a même pas fait un jour de prison sous le colonialisme ». L’ancien maquisard a livré sa vérité avec des mots crus.

L’intervenant a déploré, tout au long de cet entretien, le fait que des voix qui se sont élevées pour faire éclater la vérité ont fini par devenir inaudibles. « Pourtant, il y a des personnes encore, vivantes qui pouvaient parler du parcours réel et peu glorieux de ce personnage » a-t-il asséné.

Toujours dans la même déclaration, cet ancien membre du parti communiste algérien (PCA) estime que les membres du comité central du FLN « auraient au moins du se poser des questions ou même provoquer une enquête sur ce qu’il convient d’appeler une escroquerie », a-t-il ajouté, avant de lancer que ces dernier « préfèrent se taire pour ne pas perdre les avantages que leur procurent leur poste et leur paie ».

L’ancien moudjahid a dit à la fin qu’il ne se reconnaissait plus dans ce FLN. Un sentiment partagé par nombre d’autres anciens maquisards, souligne-t-il.

Abdelkader Guerroudj / « Ould Abbès n’a pas fait un jour de prison sous le colonialisme »
4.5 (89.33%) 15 votes