Des habitants de la localité d’El Malah dans la wilaya d’Aïn Temouchent ont mis fin, en usant de la force, au tournage du film Héliopolis du réalisateur Djafer Kacem traitant des événements du 8 mai 1945. La cause de cet incident serait le hissage du drapeau français sur l’hôtel de ville ! Un acte nécessaire au tournage d’une scène du film.

L’hôtel de ville de la commune d’El Malah a gardé son architecture d’antan. Ce dernier a d’ailleurs été mis en avant dans le film mythique inspiré du roman de Yasmina Khadra « Ce que le jour doit à la nuit ». Les faits se sont déroulés au moment où l’équipe de tournage hissait le drapeau français en haut de l’immeuble pour les besoins du film. Très vite, des riverains ont surgi pour forcer l’équipe de faire « disparaitre » l’emblème de la France pour remettre celui de l’Algérie.

Les techniciens ont tenté de convaincre et calmer le courroux de la foule.  Ils ont expliqué qu’il ne s’agit que d’un film. Des tentatives vaines puisque le drapeau a été baissé.

«Qu’il enlève le drapeau algérien d’accord, mais qu’il place celui de la France à sa place, non. Ils n’ont qu’à user de trucages», dira un jeune devant la caméra d’une chaine de télévision. «Il faudrait l’apocalypse pour qu’on accepte que le drapeau français soit hissé ici», renchérit un autre.

Si cette foule en furie avait fait l’effort d’essayer de comprendre de quoi il s’agissait, elle se serait vite rendu compte que le film en question dénonce les affres du colonialisme français. Ce fut un dialogue de sourds et le tournage va certainement accuser du retard.

Elyas Nour

Aïn Temouchent / Le tournage d’un film de Djafer Kacem arrêté à cause d’un drapeau francais
4 (80%) 3 votes