Les médecins résidents se sont rassemblés ce mardi à Alger centre sans pour autant faire annonce de cette action auparavant. Selon la page Facebook officielle du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), cette action surprise a fait face à une répression des plus féroces. Plusieurs médecins ont été arrêtés.

La rue Mohamed Larbi Ben M’hidi a été envahie par les médecins résidents protestataires ce mardi. Cette fois-ci, ils ont laissé tomber la blouse blanche et les banderoles pour déjouer le dispositif de sécurité.  Cependant l’action était éphémère et l’intervention des forces de sécurité ne s’est pas fait attendre et la répression a été brutale.

Sur la page Facebook du CAMRA on a indiqué qu’ « une manifestation importante des médecins résidents a été répondue par une violence policière sans précédente. À cette heure-ci, nous sommes sans nouvelles de plusieurs de nos frères et sœurs. Le Collectif appelle tous les résidents aptes à se déplacer de se diriger vers le CHU MUSTAPHA PACHA. La liberté de nos confrères et consœurs en dépend ».

Apparemment, la police a usé du même procédé utilisé lors la vague d’arrestation violente menée le 19 mars dernier devant la faculté de médecine de Ben Aknoun. Les médecins résidents expliquent que leurs collègues ont été arrêtés et conduits dans des fourgons hors d’Alger.

Alger / Une manifestation-surprise des médecins résidents réprimée
3 (60%) 2 votes