La présence de Sahraoui parmi les 257 personnes qui ont péri lors du crash d’un gros-porteur de l’ANP hier mercredi aux abords de l’aéroport militaire de Boufarik (Blida), a suscité moult interrogations de l’autre côté de nos frontières Ouest. Contrairement à la compassion exprimée par le peuple marocain, les « analystes » du Makhzen ont préféré se livrer à des lectures inappropriées étant donné l’ampleur de la catastrophe. Sur les plateaux de télévision, ils ont tenté de mettre en exergue une « connivence » entre l’armée algérienne et le Polisario.

Pour mettre fin à cette polémique, le leader et conseiller du SG du Front Polisario, M. Lahcen Lahritani a confirmé l’information selon laquelle une trentaine de Sahraouis ont péri lors de ce drame. Dans un entretien accordé au site internet d’information Maghreb Voices, il a affirmé que toutes les victimes étaient des civiles qui se sont rendues au Nord de l’Algérie pour se faire soigner dans les différentes structures de santé.

Pour le responsable sahraoui, la présence de ces civils dans un avion de l’armée algérienne ne revêt aucune sorte d’ambiguïté, car « l’Algérie s’est engagée à soutenir le peuple sahraoui sur tous les plans et compris sur le plan humanitaire ». « L’État algérien nous aide dans un cadre humanitaire. Nous bénéficions des soins gratuits et même du transport gratuit », a-t-il indiqué.

M. Lahritani a affirmé que le Front Polisario n‘a pas encore reçu la liste complète des victimes sahraouies, mais souligne d’amblé que « parmi celles-ci se trouvent des femmes et des enfants dont l’âge ne dépasse guère les sept ou huit ans ».

Crash de Boufarik / Le Polisario explique la présence de Sahraouis dans l’avion 
3.4 (67.87%) 89 votes