Houda Imane Feraoun, a annoncé hier  à Alger le raccordement avant la fin de l’année, de l’Algérie à deux nouveau câbles sous-marins de fibre optique, le premier devant relier Oran et Alger à l’Espagne et le second Annaba à nombre de capitales partant de l’Amérique jusqu’à l’Asie, en passant par la méditerranée.

La ministre qui répondait aux questions des membres du Conseil de la Nation après avoir présenté le projet de loi définissant les règles générales relatives à la Poste et aux télécommunications, a fait savoir que l’Algérie était raccordée, sur le plan international, à deux câbles sous marins de fibre optique d’une capacité de 500 gigabits pour celui d’Annaba et de 80 gigabits pour le câble d’Alger, ajoutant que « ces câbles seront renforcés, avant la fin de l’année, par deux nouvelles lignes, la première reliant Alger et Oran à l’Espagne tandis que la deuxième reliera Annaba à un câble international reliant un grand nombre de capitales partant de l’Amérique jusqu’à l’Asie passant par la méditerranée ».

Les travaux de raccordement, a-t-elle poursuivi, « pourrait être le facteur le plus important ayant été à l’origine de la réduction du débit et des autres problèmes rencontrés lors de la maintenance sur l’un de ces deux câbles », ajoutant que « même si la maintenance ne se fait pas en Algérie, nous souffrons du fait du manque de câbles externes ». « L’investissement dans ce domaine est en cours et nous espérons réceptionner ces deux lignes dans les délais fixés », a rassuré, à ce propos, la première responsable du secteur.

Evoquant, par ailleurs, les télécommunications et les réalisations accomplies, la ministre a rappelé qu’au début du millénaire « Internet n’existait presque pas alors que l’Algérie compte aujourd’hui 3.166.000 abonnés, soit 44% des citoyens disposant de la téléphonie fixe.

Rédaction AF

Fibre optique / L’Algérie raccordée à deux nouveaux câbles sous-marins avant la fin de l’année
Notez cet article