Ali Djouider, patron du groupe agro-alimentaire «Ramy Food», spécialisé notamment dans les jus et boissons gazeuses, s’est retrouvé, par le grand des hasards, devant un juge à cause d’SMS insultants reçu par un jeune sur son téléphone.

L’affaire, qui remonte à 2015, est passée ce jeudi devant le juge du tribunal d’Hussein Dey. L’homme d’affaire a comparu en tant qu’accusé. Le plaignant en question recevait, au moment des faits, des SMS anonymes contenant des insultes.

Il a décidé donc de déposer une plainte. Renseignement pris, le numéro de téléphone d’où les messages étaient envoyés, est enregistré du nom d’Ali Djouider, patron de «Ramy». Celui-ci, qui a été bien évidemment convoqué par la justice, a affirmé qu’il est à la tête d’un groupe d’une vingtaine d’entreprises qui employait près de 2000 personnes.

Il a affirmé que des centaines de puces ont été acquis ces dernières années auprès de différents opérateurs pour les besoins des différentes entreprises. Après enquête, il s’est avéré que le numéro en question avait été attribué en 2013 à un magasinier de la filiale «Taiba Food», qui avait démissionné à la mi-2015.

La victime a même reconnu devant le juge qu’il n’avait jamais rencontré auparavant Ali Djouider. Devant cet état de fait, l’avocat du plaignant a réclamé un dédommagement de dix millions de centimes pour le préjudice subi contre un abandon de la plainte. Le tribunal statuera le 10 mai prochain.

Elyas Nour

Justice/Ali Djouider, patron de «Ramy», devant le juge à cause d’SMS insultants d’un de ses ex-employés
4.3 (86.67%) 3 votes