Le juge de la chambre d’accusation près du tribunal d’Oum El Bouaghi a refusé, aujourd’hui, de répondre favorablement à la demande de libération provisoire formulé par les avocats du fils de l’ancien ministre, Belkacem Mellah, poursuivi dans une affaire de tentative d’assassinat.

Le magistrat a jugé que le prévenu doit être maintenu en détention jusqu’à la fin de l’instruction et la programmation d’une audience. Celui-ci est impliqué dans une affaire assez grave. Il y a près d’un mois, l’avocat Mohamed Amine Mesbah, se présentant à l’hôpital, a affirmé avoir été victime d’une tentative d’assassinat.

Le fils du cadre du RND, accompagné d’un complice, aurait essayé de l’ «enterrer vivant». Relatant le fil des événements, l’avocat dira que le mis en cause l’avait appelé au téléphone, sous prétexte qu’il voulait qu’il le représente dans une affaire. Arrivant à un lieu de rendez-vous, il est embarqué de force vers une forêt de cette wilaya. L’avocat y aperçoit un «trou» déjà préparé. Il réussi néanmoins à s’enfuir, après, bien évidemment, avoir été roué de coup.

Selon l’avocat, si le fils de Belkacem Mellah avait tenté de l’assassiner c’est probablement parce qu’il avait représenté par le passé deux personnes, dont l’ex-épouse de l’accusé, dans deux affaires qui les opposaient à lui. En tous cas, le procureur de la République avait aussitôt enclenché une procédure. Aujourd’hui, la chambre d’accusation a refusé la libération provisoire de Mellah. Il devra être jugé incessamment.

Elyas Nour

Le tribunal d’Oum El Bouaghi refuse de libérer le fils de l’ancien ministre Belkacem Mellah
4 (80%) 13 votes