Le ministère du Commerce a annoncé, ce lundi, avoir procédé à la levée de suspension «provisoire» de certains «intrants», qui figuraient sur la liste des 851 produits interdits à l’importation depuis le début de l’année.

Il s’agit des «aromes» nécessaires «à la production de plusieurs produits alimentaires à l’instar des jus et boissons, yaourts, biscuits, confiseries, chocolats …etc». «Ces intrants sont désormais libres à l’importation à la condition d’accomplissement, par les opérateurs intéressés et chacun en ce qui le concerne, des procédures de domiciliation bancaire exigibles en la matière», précise la tutelle dans un communiqué.

Il y a deux semaines, le ministère du commerce  avait levé les restrictions sur  une cinquantaine de produits. Si certains spécialistes y voient une volonté de «rectifier» des erreurs, pour ne pas porter préjudice aux producteurs locaux, d’autres soupçonnent des pressions exercées par des barons de l’importation.

Ces mesures de restriction entreprises par le gouvernement depuis 2016, font également l’objet de critiques de la part des pays pour lesquels l’Algérie représente un marché très lucratif.des pays comme la France, ou encore l’Espagne déplorent la politique du gouvernement. Dernièrement, l’Union Européenne a elle aussi exprimé son agacement face à cette politique.

Elyas Nour

Levée des restrictions / Plus d’interdiction à l’importation des arômes
Notez cet article