La question juive pose toujours problème en Algérie. La diffusion de la chaine de télévision privée «Echourouk TV» d’un documentaire sur les «juifs d’Algérie» a fait réagir certains, se disant des irréductibles partisans de la cause palestinienne, qui, à travers les réseaux sociaux, tentent de provoquer une polémique en dénonçant, «par la diffusion de ce documentaire, une volonté de normaliser les relations avec Israël».

Un appel, repris également sur la page officielle du Centre palestinien de l’information, a même été lancé dans ce sens. Pour les initiateurs de cette campagne, il est question de «préparer l’opinion publique à la normalisation avec l’Israël en diffusant un documentaire qui tente de rendre meilleure l’image des juifs».

Le documentaire en question a été diffusé, pour sa première partie, la semaine passée. S’appuyant sur des témoignages d’historiens et d’autres spécialistes, il a évoqué la présence des juifs en Algérie, par le passé, et leur participation à la vie sociale et culturelle du pays, mais aussi la cassure qu’il y a eu avec les musulmans après la promulgation du décret Crémieux légiféré par les autorités coloniales françaises en 1870.

L’auteur du documentaire, le journaliste Saïd Kessal, a même rencontré des juifs qui sont toujours en Algérie. Il a voulu resté le plus «objectif possible» en s’en tenant seulement aux faits historiques. La «distance» que l’équipe réalisatrice s’est imposée par rapport à cette question n’a pas été apparemment du gout des irréductibles «anti-juifs» qui préfèrent un traitement orienté où l’amalgame entre juif et sioniste est toujours entretenu.

Elyas Nour

Polémique/Le documentaire «les juifs d’Algérie» d’Echourouk dérange les «anti-juifs»
4.2 (83.64%) 11 votes