Les prix des viandes blanches risquent de connaître des hausses durant le mois de Ramadan prochain. Les éleveurs expliquent ce risque par l’absence de subventions étatiques et la prolifération de maladies qui touchent la volaille dans un environnement marqué par une rareté des vaccins.

Les éleveurs prévoient un recul de la production à partir de l’été prochain. Une régression qui aura pour effet de tirer le prix vers le haut, a rapporté le journal El Khabar se référant à des sources bien informées.

La question a d’ailleurs été soulevée lors d’une réunion entre les représentants des éleveurs et le SG du ministère de l’Agriculture. Les autorités ont opposé un niet aux réclamations de ces investisseurs qui réclament une aide de l’État pour pouvoir maintenir les 350 000 tonnes de viande blanche produites annuellement.

La même source a indiqué que nombre de ces éleveurs ne parviennent plus à entretenir leurs élevages souffrant d’un manque accru de moyens qui a fini par favoriser l’apparition de maladie ayant décimé la volaille. Ces investisseurs déplorent également le manque, voire la rareté de vaccins, affirmant que certains d’entre eux ont été contraints de s’approvisionner avec leurs propres moyens chez des laboratoires dans des pays voisins.

Prix de la volaille/ Le mois de Ramadan sera marqué par des hausses vertigineuses
4.8 (95%) 4 votes