L’USM Alger a finalement été disculpée dans l’affaire de la tentative de corruption signalée lors du match ayant opposé, samedi dernier à Lagos, le club algérien à Plateau United du Nigeria dans le cadre des 16e de final de la Coupe de la CAF. Le journaliste anglais d’origine nigériane de la BBC, Osasu Obayiuwana, avait révélé avant-hier soir que l’arbitre sud-africain de cette rencontre, Victor Gomes, s’est vu proposé 10 000 dollars pour « arranger le résultat du match ».

Toutefois, ce dernier n’a pas identifié lequel des deux clubs est à l’origine de cette tentative de corruption. Aujourd’hui, très tôt le matin, le même journaliste, reprenant les propos du directeur de l’arbitrage sud-africain, Tenda Masikhwa, qui se serait exprimé à une radio locale, a affirmé que c’est les dirigeants du club nigérian qui sont derrière cette affaire.

« Gomes s’est vu proposé une somme de 30 000 dollars pour arranger le résultat, en faveur de Plateau United FC », a déclaré le responsable sud-africain. Dans le même ordre, la fédération sud-africaine de football a également confirmé, sur son site Internet, cette affaire en rendant hommage à leurs arbitres « qui ont aussitôt signalé cette tentative de corruption à la CAF ».

Hier, lorsque ces soupçons ont été exprimés, l’USMA avait vite réagit en niant être impliqué. L’annonce, le même jour, de la démission du manager général du club, Rachid Malek, avait été lié avec les accusations de corruption. C’est ce qui a poussé le club à s’exprimer sur le sujet.

En tous cas, l’USMA risque finalement de se qualifier au prochain tour sans disputer le match « retour ». Dans le cas d’une tentative de corruption, l’auteur des faits est automatiquement éliminé de la compétition.

Eyas Nour

Soupçons de corruption en Coupe de la CAF / L’USMA disculpée
4.7 (93.33%) 3 votes