Le régime saoudien compte monnayer tout ce qui a trait au pèlerinage dans les lieux saints de l’islam. Dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir des pèlerais jordaniens contraints par les autorités saoudiennes de payer l’eau qu’ils ont pris de la source de Zamzam. Les récalcitrants ont été sommés de la déverser par terre.

Même l’eau provenant de la source de Zamzam est soumise au mercantilisme des autorités saoudiennes. Dans cette vidéo, un pèlerin jordanien explique qu’il a été contraint de payer la quantité d’eau de Zamzam très prisée par les fidèles, sans quoi il devra la déverser par terre.

Très irrité par l’attitude des autorités saoudiennes, le pèlerin a réclamé une tutelle internationale sur les lieux saints de l’islam. À son sens, l’Arabie Saoudite profite de sa position pour disposer de ces lieux de sorte à renflouer ses caisses de devises.

La Mecque et Médine sont ainsi, devenues un véritable business faisant la richesse du royaume. Le régime saoudien se garde, d’ailleurs, de publier les chiffres exacts concernant la masse d’argent engrangée grâce au tourisme religieux.

En 2010, le roi Abdellah Ben Abdelaziz avait inauguré une importante station de traitement d’eau. Le projet baptisé « Saqia Zamzam » a pour but de produire l’eau de Zamzam à une échelle industrielle. Cette dernière est pompée, acheminée, traitée et mise en bouteilles dans les usines du roi. Les pèlerais ont le droit à une bouteille d’eau Zamzam gratuite. Au-delà, il faut mettre la main à la poche.

Vidéo. Les Saoudiens monnaient l’eau de Zamzam / Tu paye tu prends, tu refuses tu déverses par terre
4 (80%) 1 vote