Le tribunal de Tébessa a prononcé des peines très sévères à l’encontre des 57 supporters de l’USM Annaba auteurs d’actes de violence et de vandalisme perpétrés vendredi dernier, au stade du 4 mars 1956 de Tébessa à l’issue du match opposant l’équipe éponyme, à l’US Tébessa pour le compte de la 26e journée du championnat national amateur de football (groupe Est).

Le tribunal de Tébessa a prononcé des peines de un à trois ans de prison ferme contre 13 des 57 supporteurs arrêtés vendredi après avoir vandalisé les installations du stade et casser à coup de pierre les vitres des édifices situés dans le voisinage de cette enceinte sportive.

Les échauffourées ayant éclaté entre la police et les supporters ont fait près de 90 blessés, dont 45 policiers. La piscine et la salle de basket-ball relevant du complexe du 4 mars 1956 ont été également été saccagées e plus de 19 voitures et nombre de vitrines d’enseignes commerciales. .

Les 44 supporteurs restants ont écopé d’un an de prison avec sursis assortie d’une amende de 100 000 DA.

Violence dans le stade de Tébessa / Des peines de prison ferme retenues contre les supporteurs de l’USM Annaba
4.6 (92.61%) 46 votes