Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Nourredine Bedoui, promet des « décisions fermes » à l’endroit des fauteurs de troubles dans les stades.

«A la veille de la visite que je vais effectuer dans la capitale guinéenne Conakry, j’ai donné des instructions pour l’ouverture d’enquêtes à propos des incidents dangereux qu’ont connus certains stades récemment. Des décisions fermes seront prises pour mettre un terme à ce phénomène étranger à notre société et pour que les rencontres se jouent dans le fair-play et loin de toute violence», a assuré le ministre dans un post sur son compte «facebook».

Hier, le département de M. Bedoui avait décidé d’installer une commission d’enquête «chargée d’examiner les  causes de ces dérapages dangereux, de définir les responsabilités et de  prendre des mesures et des décisions nécessaires en vue d’en finir avec ce  phénomène».

L’intervention du ministre fait suite «aux événements tragiques survenus récemment dans les stades de  football, notamment durant les deux derniers matchs disputés aux stades de  Chahid Hamlaoui de Constantine et Chahid Ahmed Zabana d’Oran». Par ailleurs, la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de convoquer les premiers responsables de la JS Kabylie et du MC Alger, respectivement Cherif Mellal et Kamel Kaci-Saïd.

Dans le même contexte, huit supporters arrêtés lors des incidents ayant émaillés cette rencontre de Coupe d’Algérie ont comparu, hier, devant le juge d’instruction près du tribunal de Constantine. Les incidents qui ont éclatés vendredi dernier au stade Hamlaoui avaient fait des dizaines de blessés. L’un d’entre eux est apparemment dans un état grave. La FAF et la LFP ont montrés leur incapacité à gérer, à elles seules, le problème de la violence dans les stades.

Elyas Nour

Violence dans les stades / Des « décisions fermes  » seront prises, selon Noreddine Bedoui
Notez cet article