Des membres du Bureau fédéral de la fédération algérienne de football (FAF) plaident pour une réaction des plus sévères par rapport à ce qui s’est passé, hier, aux stades de Constantine et d’Oran.

Les deux matchs, de coup d’Algérie entre la JSK et le MCA et de championnat entre le MCO et le CRB ont été marqués par des scènes de violences inégalables, notamment dans la ville de Cirta, ayant causés des dizaines de blessés hier vendredi.

Certaines informations non confirmées évoquent même des décès. Si la rencontre entre les Canaris et les Mouloudéens a pu aller finalement à son terme, celle d’Oran a carrément été interrompue par l’arbitre. Les membres de la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), gérée, faut-il le rappeler, par un directoire présidé par Amar Bahloul, membre du bureau fédéral de la FAF (BF), vont s’appuyer sur les rapports des arbitres, des commissaires de match, des services de sécurité et des images de la télévision pour décider de la suite à prendre.

Bahloul a estimé, à la fin de la rencontre de la Coupe d’Algérie, que les sanctions ne vont pas suffire puisqu’il faut un véritable travail de sensibilisation. Néanmoins, au BF, il y a presque unanimité quant à la nécessité de réagir avec sévérité pour éviter éventuellement des troubles lors des prochains matchs d’autant plus que les enjeux, que ce soit pour le titre, l’accession ou la rétrogradation, deviendront plus importants. S’il est certain que le MCO se verrait infliger un huis clos (certains plaident pour deux rencontres à huis clos).

Pour ce qui est de la rencontre entre la JS Kabylie et le MCA la chose est infiniment plus complexe. En plus des supporters des deux clubs, on a noté la présence de ceux du CS Constantine dans les tribunes. Ces derniers se seraient, selon toute vraisemblance, livrés à des jets de projectiles. Les trois clubs pourraient donc écoper de sanctions assorties de matchs à huis clos. Un énorme préjudice pour la JSK qui se bat pour le maintien en Ligue 1. La commission de discipline aura donc la très délicate tâche de sanctionner ces clubs lundi prochain, et ce en prenant en compte tous ces paramètres. En tous cas, les sanctions se doivent d’être exemplaires afin de mettre un terme à cette violence qui gangrène les stades algériens.

Elyas Nour

Violence dans les stades / Des membres du bureau fédéral de la FAF plaident pour des sanctions exemplaires
3 (60%) 2 votes