Les tenants du wahhabisme semblent en train de déployer leurs pions en Algérie. Après avoir désigné le très controversé cheikh Ali Ferkous patron des patrons à la tête du courant salafi en Algérie, ils s’adressent cette fois directement aux adhérents de ce courant rétrograde et les appellent à s’abreuver des pensées d’Abdelhakim Dahas, un prédicateur salafi de la wilaya d’Oran et ne pas accepter qu’on critique cette pensée.

Le chef suprême du courant madkhali, le Saoudien Rabia Ben Hadi al Madkhali vient de transmettre un message « à la jeunesse algérienne dans son ensemble et celle d’Oran en particulier », les appelant à « se nourrir des publications du cheikh Abdelhakim Dahas.

Dans cette lettre intitulée : « conseil pour le peuple algérien et témoignage en faveur de cheikh Dahas », il appelle ceux qu’il qualifie de « demandeurs du savoir », de porter un respect sans limites à Dahas. Le fondateur de la madkhalia les « instruit » également de « ne pas accepter qu’on critique les grands noms du salafisme en Algérie ».

Sans titrehhh - Wahhabisme / Le Patron de la madkhalia place ses pions en AlgérieLa correspondance est une véritable lettre codée dans laquelle l’auteur a exprimé son soutien indéfectible à Cheikh Ferkous, notamment lorsqu’il revient sur la question de l’innovation (Bidaa) dans l’islam. « Comme vous le savez, Cheikh Abdelhakim est l’un de ceux qui ont diffusé la pensée salafi en Algérie. Comme le font ses frères, il combat  l’innovation et les innovateurs ».

Cet appel représente donc une véritable provocation aux autorités algériennes. Le message subliminal semble vouloir dire que les wahhabites peuvent compter sur leurs fidèles en Algérie pour répondre le pensée destructrice.

 

Wahhabisme / Le Patron de la madkhalia place ses pions en Algérie
Notez cet article