L’ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Karim Younes, se dit victime d’une « censure ». Dans dans un communiqué, ce denier a expliqué que la séance de vente-dédicace de ses ouvrages à El Khroub le 16 avril 2018, a fait l’objet d’une censure.

« Après la censure dont a été frappée la séance de vente-dédicace de mes ouvrages à El Khroub le 16 avril 2018, voici que les forces du mal récidivent à Oran. Initialement prévue le 12 mai au forum d’El Djoumhouria, la séance de présentation suivie de dédicaces a été annulée », a-t-il fait savoir.

L’auteur se dit victime d’une cabale ayant pour cible son nouvel ouvrage. « D’une sanction que je pensais isolée à Constantine, ne voilà-t-il pas qu’elle se renouvelle à l’autre bout de notre pays commun, le mien aussi, normalement, pour lequel nombre de ses enfants ont consenti le sacrifice suprême afin qu’il recouvre la liberté ».

Selon M. Younes, cette affaire est l’œuvre d’un groupe de personnes que cet ouvrage dérange. « Force est de se rabattre sur quelque janissaire de la République, piètre acteur d’une pièce qu’on ne lui a pas demandé d’écrire, mais qu’il joue en mimant grossièrement une pratique qu’on pensait révolue : la censure nazie de triste renommée ».

Karim Younes avait été président de l’APN entre 2002 et 2004. Il faisait partie des soutiens de Benflis pour la présidentielle de 2004. Il a démissionné de son poste au lendemain de cette élection.

Elyas Nour

Atteinte aux libertés / L’ancien président de l’APN, Karim Younes, dénonce la censure de son ouvrage  
5 (100%) 11 votes