Le ministère de l’Education Nationale a interdit aux différents responsables, à commencer par les walis, d’organiser des cérémonies de lancement des examens des trois paliers de l’enseignement, avec ouverture des enveloppes contenant les sujets.

L’objectif étant de sécuriser au maximum ces examens en empêchant notamment les fuites des sujets. D’ailleurs, une polémique s’est déclenchée ce mercredi avec l’examen de fin du cycle primaire (cinquième) lorsque le sujet de langue arabe et les réponses qui vont avec ont été mis sur Facebook.

Ainsi, c’est dans le souci d’éviter de tels «incidents» que le ministère de l’Éducation a interdit les cérémonies de lancement des examens. D’après les enquêtes réalisées après les scandales ayant éclaboussé le secteur les années précédentes, les «va et viens» des «officiels» lors des cérémonies de lancement contribuent à la fuite des sujets. Cela perturberait également les candidats et l’encadrement mobilisé pour la circonstance.

Rappelons que l’examen du BEM va avoir lieu entre le 28 et le 30 mai. Celui du Baccalauréat débutera quant à lui, le 20 juin et s’étalera jusque’au 25 du même mois.

Elyas Nour

Éducation / Les responsables interdits de cérémonies d’ouverture des sujets d’examens
Notez cet article