Dans une démarche complètement inédite,  mais neomoins irresponsable, Président de l’APC d’El Koll dans la wilaya de Skikda, a autorisé un tournoi de combat de…moutons, qui devra avoir lieu prochainement sur une place publique.

Ce dernier a même saisi, dans un document révélé par «Ennahar», les services de la police et de la gendarmerie de la commune pour qu’ils prennent en charge les volets sécuritaires.

Le maire en question parle d’une «manifestation de loisir», sans prendre en considération les aspect relatifs a la maltraitance contre les animaux.

A cet effet, l’article 449 du code pénal stipule que «sont punis d’une amende de 100 à 500 DA et peuvent l’être, en outre, de l’emprisonnement  pendant dix jours au plus, ceux qui exercent sans nécessité, publiquement ou non, de mauvais  traitements envers un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité».

Des associations avaient lancées, il y a trois ans, une pétition pour que le ministère de la justice alourdisse les peines et sanctions existants dans cet article de loi. S’il est de notoriété que ce genre d’événements est souvent organisé, clandestinement, à travers plusieurs régions du pays, notamment à l’approche de l’Aïd Adha, c’est la première fois qu’un responsable local y apporte sa caution.

Elyas Nour

El Koll / Le P/APC autorise les combats de mouton
3.2 (63.33%) 6 votes