L’émigration clandestine n’est pas réservée qu’aux adultes. Même les adolescents ont envie de quitter le pays à n’importe quel prix.

C’est le cas de ces 18 collégiens, résidants dans la commune de Bousfer, à Oran. Quatre garçons et 14 filles ont en effet subtilisé des bijoux et de l’argent à leurs familles pour payer un passeur qui devait les emmener vers l’Espagne à bord d’une barque de fortune. Tout était mis en place. Mais un proche du passeur a tout faussé. Ayant vent de ce que préparait son proche, le jeune alerte la gendarmerie sur l’existence d’un groupe de « Harrag » adolescents.

L’enquête a permis d’arrêter les collégiens et le passeur. Mieux, les services de sécurité, qui ont donné l’information, se sont rendu compte que les bijoux volés appartiennent aux familles des jeunes qui voulaient tenter le voyage vers l’Espagne.

La fin de l’hiver risque de relancer la saison de la « harga » de plus belle. Chaque jour, des dizaines de « migrants » clandestins se font arrêter par les services des Gardes côtes ou d’autres services de sécurité. Parfois, des jeunes enfants et des femmes font partie de ces réseaux.

Harraga / Des adolescents volent les bijoux de leur proches pour tenter l’aventure
3 (60%) 3 votes