Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), M. Amara Benyounes a sévèrement critiqué les usines de montage automobile. Ce dernier s’est même interrogé sur l’utilité de ces usines, tout en appelant à faire un travail de fond pour savoir s’il est opportun de continuer dans cette voie.

Les usines de montage de voitures servent-elles à quelque chose ? Le président du MPA pense que non. Ce dernier a même eu recours à l’expression populaire les qualifiant de « hangars à gonfler les pneus».

En critiquant ces chaines de montage, M. Benyounes a pris le parti de ceux qui ont toujours prôné l’importation. À son sens, l’installation de ces usines a été à l’origine de licenciements massifs chez les concessionnaires. Ce dernier évoque également les devises englouties par ces usines qui se livrent à de l’importation déguisée.

S’exprimant à l’occasion de la tenue du Conseil national de son parti ce samedi à Alger, M. Benyounes s’est interrogé sur la contribution de ces usines et leur apport pour l’économie nationale. Pour toucher un exemple, ce dernier a rappelé que la voiture qui coûtait 14 000 dollars en 2014 coûte aujourd’hui 18 000 dollars, alors qu’elle est montée localement.

Industrie / Amara Benyounes critique les usines de montage automobile
1.3 (25%) 20 votes