Le premier ministre et souverain de Dubaï le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a fait savoir hier dimanche que les Émirats arabes unis (EAU) abandonneront la règle du 51% / 49% et le système de parrainage concernant les investissements étrangers. La décision entrera en vigueur à la fin de l’année.

 Dans un post sur Facebook, le prince émirati a indiqué que la décision a été prise lors d’une réunion du Conseil des ministres dimanche. Les investisseurs étrangers pourront détenir 100% du capital des entreprises qu’ils veulent créer, abandonnant, par la même, la pesante règle du 51% / 49% et le système de parrainage « kafil » qui imposait une sorte de tuteur à toutes les activités économiques et professionnelles.

Les EAU vont également accorder des permis de résidence de 10 ans à ces entreprises, ainsi qu’à des catégories bien spécifiques d’étrangers comme les scientifiques, médecins, ingénieurs, entrepreneurs et des innovateurs. Le but étant selon Rashid Al Maktoum, de stimuler une économie en ralentissement après la chute brutale des prix du pétrole.

Cette décision entrera en vigueur au troisième trimestre 2018. Les EAU comptent donc garantir un climat plus propice à l’investissement étranger avec une législation flexible et attrayante pour toute sorte de compétences.

Investissements étrangers / Les Émirats arabes unis tournent le dos à la règle du 51% / 49%
3.5 (70%) 10 votes