Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui, est formel : « plusieurs incendies qui se sont déclenchés l’été dernier, et qui ont ravagés des milliers d’hectares à travers plusieurs régions du pays, ont comme origine un acte criminel ».

Le sujet a été abordé lors de son intervention à l’ouverture, aujourd’hui, de la réunion de prévention et lutte contre les feux de forêt. M. Bedoui a avancé que les incendies volontaires ont été provoqués pour des « raisons financières », sans pour autant donner plus de détails.

Pour faire face à ce type de catastrophe, le ministre de l’Intérieur a annoncé un renforcement des moyens de la Protection civile. Le chargé de communication de la Protection civile M. Nassim Bernaoui, a quant à lui indiqué, que le satellite algérien, Alcom Sat 1 va être mis à contribution pour détecter les feux.

Selon les estimations officielles, 2.343 foyers d’incendie se sont déclarés en 2017, ravageant 51.908 hectares à travers le territoire national. Les dégâts ont été immenses. 4.285 palmiers et 176.969 arbres fruitiers ont été détruits. Des chiffres en nette hausse par rapport à ceux des années précédentes.

Elyas Nour

Noureddine Bedoui / « Beaucoup d’incendies de l’été dernier étaient des actes criminels »
Notez cet article