• Par F | décembre 31, 2012 10:13
    marche dz

    L’éradication des marchés parallèles a été l’une des mesures phares décidées par le gouvernement algérien au cours de l’année 2012. Et le bilan de ce plan d’action s’avère positif si on se fie aux statistiques dressées par le ministre du Commerce, Mustapha Benbada. Ce dernier  a fait savoir que  plus de 750 marchés parallèles ont été éliminés jusqu’à présent.  Cependant, Mustapha Benbada a reconnu également que “le rythme d’éradication de ces marchés a baissé en raison de l’épuisement des alternatives offertes aux jeunes concernés”.

    Mais cela ne signifie pas pour autant que l’Etat a décidé de mettre en stand-by sa “traque” des marchés informels. Mustapha Benbada assuré, dans ce sillage, que l’opération d’éradication de ces marchés “s’accélérera” à partir de la fin du premier trimestre 2013. Les autorités envisagent également d’aménager des marchés de proximité et des marchés couverts pour pousser les jeunes vendeurs qui squattent les trottoirs à intégrer le circuit de la légalité en exerçant dans ces nouveaux marchés leurs activités commerciales.  A ce propos, en 2012, plus de 10.000 jeunes ont été réintégrés au niveau de nouveaux marchés et que 40.000 autres attendent d’être réintégrés, a précisé le ministre du Commerce.

     



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print