• Par F | décembre 26, 2012 5:24
    Hollande parlement dz

    L’hebdomadaire français Le Canard Enchaîné explique dans son édition du jour comment François Hollande aurait modifié son discours donné devant le Parlement algérien, et supprimé un passage évoquant la position française sur la crise syrienne pour “ne pas énerver”  Abdelaziz Bouteflika. 

    Le discours initial de François Hollande à Alger aurait subi un léger lifting pour ne pas froisser le président algérien d’après le journal français, qui explique que tout un passage concernant la Syrie et Bachar Al-Assad aurait disparu. Le Canard Enchaîné apporte comme preuve le discours distribué aux journalistes, avant que François Hollande ne monte à la tribune, dans lequel le passage concernant la Syrie était bel et bien présent.

    L’hebdomadaire publie donc l’extrait supprimé du fameux discours : “Nous avons participé (avec les Algériens) à la réunion récente des Amis du peuple syrien. Notre solidarité est essentielle à cet instant critique où le régime de Bachar El Assad fait la guerre à son propre peuple, et où nous devons aider les Syriens à trouver la voie de la liberté.” Une version reprise par le quotidien Le Monde qui donne la même version dans un article daté du 21 décembre : “Alors que l’évocation de la crise syrienne figurait dans la version écrite distribuée aux journalistes pendant qu’il était à la tribune, le président français a fait l’impasse sur ce dossier à propos duquel les avis de la France et de l’Algérie divergent.”

    Selon lLe Canard Enchaîné, ces quelques phrases auraient disparu suite à “un tête à tête quelques heures avant le discours de François Hollande, Abdelaziz Bouteflika a glissé une remarque au président français” durant lequel le président algérien aurait souligné l’incohérence de la politique française, qui, d’un côté soutient les insurgés syriens, parmi lesquels se trouvent des groupes djihadistes, mais veut lutter contre les mouvements islamistes maliens.



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    -->