Par F | décembre 27, 2012 2:39
algrie-crash-chez-les-islamistes-du-msp

Rien ne va plus dans la maison du Mouvement de la société pour la Paix. A quelques semaines d’une session de son Conseil national, le MSP vit une nouvelle zone de turbulences.

Et pour une fois, ce ne sont pas de simples cadres qui en parlent. C’est Abderrahmane Saïdi, président du Conseil consultatif du parti d’Aboudjerra Soltani qui en parle. « L’enjeu à présent est d’aller vers un Congrès serein et calme », a déclaré le président du Conseil consultatif, un des postulants à la succession de Aboudjerra Soltani à la tête du parti lors du Congrès ordinaire du parti qui se tiendra l’année prochaine.

« La lutte pour le leadership est naturelle. Mais nous voulons éviter le scenario du 4ème Congrès », a dit le responsable dans une déclaration faite au journal arabophone El-Khabar.

Le président du Conseil consultatif du MSP fait référence aux déchirures vécues par son parti lors du Congrès de 2008. A cette époque, deux cadres se disputaient la présidence du parti. Il s’agit de l’actuel président, Abdoudjerra Soltani et de Abdelmadjid Menasra. Ce dernier a fini par quitter le parti pour en fonder un autre, « le Front du changement ». Lors de l’été dernier, un autre cadre important du MSP, à savoir Amar Ghoul, a quitté le parti pour en créer un autre.

Aboudjerra Soltani a d’ores et déjà annoncé qu’il ne se présentera pas pour un autre mandat.

E. W.


  • Derniers articles

  • Réagissez

  • Connexion

    Email
    Print