• Par F | janvier 13, 2013 4:45
    DGSN Annaba

    Un terrible drame a secoué dimanche la localité d’El Kerma, située dans la commune d’El Hadjar distante de 20 Km de la ville d’Annaba. Un commissaire de police, âgé d’une cinquantaine d’années, a assassiné froidement un enseignant devant le portail d’une école primaire sous les yeux de près de 200 élèves, a-t-on appris de plusieurs sources locales concordantes. Le commissaire a voulu punir cet enseignant parce qu’il le soupçonnait d’être l’amant de sa femme ! Après avoir commis son forfait, le commissaire, sur le chemin du retour vers Annaba, s’est tiré une balle dans la tête dans le taxi clandestin qui le conduisait à son lieu de travail.

    Le commissaire, en instance de divorce, ne supportait visiblement pas la séparation. Il s’était donc imaginé mille et un scénarios au sujet de sa femme. Et il était persuadé que son épouse qui voulait le quitter, une enseignante elle aussi, le trompait avec la victime alors que ce présumé amant était marié à deux femmes. Il était également le père de neuf enfants. Pour l’heure, aucune information ne corrobore les soupçons du commissaire criminel. Cependant, cela n’a pas empêché ce responsable de la Police d’user de son arme de service pour ôter la vie à sa victime. Ce crime qui a provoqué une onde de choc dans la wilaya d’Annaba n’a pas laissé impassibles les autorités  locales. Le Procureur de la République s’est déplacé sur les lieux du crime et une enquête judiciaire a été ouverte.

    De son côté, la direction de l’Education Nationale de la wilaya d’Annaba a décidé de fermer l’école primaire, devant laquelle le crime s’est produit, durant toute l’après-midi. Par ailleurs, dès demain, lundi, 10 psychologues seront dépêchés sur les lieux pour porter assistance aux écoliers qui sont en état de choc.



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print