• Par F | janvier 10, 2013 11:30
    importation-voiture-algerie

    Le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, est particulièrement remonté contre les concessionnaires automobiles. Dans une instruction adressée aux ministères des Finances, Transports, Commerce et Industrie, Sellal a dénoncé “le non‑respect par les concessionnaires de leurs conditions d’agrément”. Le Premier Ministre accuse également les concessionnaires automobiles d’être, en partie, responsables de la “dérégulation” du marché automobile en Algérie.

    D’après notre confrère TSA, cette instruction date du 20 novembre dernier. Il s’agit d’une note où Abdelmalek Sellal s’alarme de “la forte croissance des flux d’importation de véhicules automobiles enregistrant un niveau de 2,1 milliards de dollars en 2011 et un fort accroissement de l’ordre de 40 % pour les neuf premiers mois de l’exercice en cours”. Il ordonne ainsi de mettre en oeuvre des mesures pour réduire la facture de l’importation des véhicules. Parmi ces mesures, il préconise de “décourager l’importation des véhicules qui ne répondent pas aux critères de sécurité et de fiabilité, veiller au strict respect, par les concessionnaires, de toutes les dispositions du décret exécutif no 07‑390 du 12 décembre 2007, fixant les conditions et modalités d’exercice de l’activité de commercialisation de véhicules automobiles neufs, n’autoriser l’importation qu’aux seuls concessionnaires dûment agréés et s’assurer que l’homologation des véhicules répond aux normes en la matière”.

    Selon Abdelmalek Sellal, la forte hausse de l’importation des véhicules neufs génère “des effets néfastes qui portent préjudice à l’économie nationale et renforce la dérégulation du marché”.



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print