• Par F | janvier 5, 2013 11:54
    boucherie

    2013 ne rimera pas avec économie pour les Algériens qui vont à nouveau devoir faire face à une importante hausse des prix cette année, d’au moins de 15 %

    L’année 2012 s’était achevée sur des prix intouchables pour les Algériens, et mauvaise nouvelle : l’inflation sur plusieurs produits alimentaires devrait se poursuivre en 2013, notamment sur plusieurs articles issus de l’importation, dont les céréales et les légumes secs. L’Algérie devrait donc connaître une hausse des prix entre 15 et 20%, rapporte El Watan, qui cite l’Union générale des commerçants et artisans algériens.

    Les matières premières toujours plus touchées par l’inflation

    Les céréales, les légumes et comme d’habitude, les viandes rouges, subiront l’augmentation habituelle de leurs tarifs. Le prix des viandes rouges avoisinent déjà les 1300DA/kg au détail.

    «Les pays exportateurs de produits alimentaires ont décidé de réduire leurs exportations en vue de satisfaire les besoins nationaux», explique Tahar Hadj Boulenouar, porte-parole de l’UGCAA. De plus l’offre nationale ne suit pas la demande, les producteurs locaux ne produisent pas assez, car «Les producteurs et les éleveurs ne sont pas assez encouragés», selon Tahar Hadj Boulenouar. Cette pénurie de produits de première nécessité entraîne systématiquement une hausse des prix.

    L’Algérie subissait déjà à la fin de l’année 2012, des taux d’inflation de 8,3% en octobre et de 8,6% en novembre. L’ONS avait même enregistré des hausses oscillant entre 15 et 42% pour cette fin d’année.



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print