• Par F | janvier 10, 2013 10:39
    belkhadem

    Au FLN, s’il est une revendication qui s’affirme haut et clair, c’est bien celle d’une démission d’Abdelaziz Belkhadem. Ce dernier s’est attiré les foudres de 8 ministres en poste au Gouvernement. Ces derniers ont demandé haut et fort son départ de la direction du FLN.  Tout indique donc qu’Abdelaziz Belkhadem serait sur le point d’emprunter la même voie qu’Ahmed Ouyahia. Les huit ministre, Moussa Benhamadi, Rachid Benaissa, Amar Tou, Rachid Haraoubia, Abdelaziz Ziari, Tayeb Louh, Abdelkader Messahel et Mahmoud Khoudri, considèrent que désormais Abdelaziz Belkhadem n’a aucune autorité sur eux.

    Pis encore, ils lui demandent clairement de céder sa place à un nouveau secrétaire général lors de la prochaine session du comité central prévue du 31 janvier au 2 février. Ce désaveu est lourd de sens  et intervient dans un contexte particulière pour la scène politique algérienne qui subit une nouvelle “reconfiguration” depuis la démission d’Ahmed Ouyahia de la direction du RND.  Il est à souligner qu’Abdelaziz Belkhadem fait face à un mouvement de redressement qui dure depuis deux ans. Contesté en son parti, le SC du FLN a tout de même résisté durant toute cette période en s’accrochant coûte que coûte à son fauteuil. Mais aujourd’hui, les vents du changements semblent souffler plus fort que jamais sur la maison du FLN…



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    -->