• Par F | janvier 29, 2013 10:14
    / DR

    Dorénavant, les demandes de logements sociaux seront sévèrement contrôlées. Les autorités enquêteront surtout sur l’authenticité des certificats de résidence pour débusquer les dossiers falsifiés. Une instruction à ce sujet vient d’être communiquée aux Walis par le ministère de l’Intérieur, nous apprend mardi le quotidien Le Temps d’Algérie. Cette instruction demande aux Walis de bien trier les dossiers des demandes de logements sociaux pour détecter  les faux certificats de résidence.

    Ces documents falsifiés faussent l’opération de distribution de logements sociaux et mettent en péril  sa transparence puisque des faussaires peuvent bénéficier d’un logement au détriment des vrais nécessiteux. Jusque là, plusieurs scandales de ce genre ont éclaté à travers le pays puisque des personnes ont pu obtenir un logement social alors que leurs noms ne figuraient même pas “sur les listes de bénéficiaires de logements sociaux dressées au niveau local”, précise-t-on de même source.

    Il est à souligner que  le trafic de documents est largement pointé du doigt à chaque opération d’attribution de logements sociaux. Et pour cause, chaque année, au moins “10 millions de certificats de résidence sont délivrés par les Assemblées populaires communales (APC)”, révèle Le Temps d’Algérie lequel rappelle que “le certificat de résidence est une pièce administrative exigée pour le dossier de demande de logement social”. Désormais, quand les auteurs de falsification de ce document seront débusqués parmi les demandeurs de logements sociaux, ils vont encourir “des poursuites pénales pour faux et usage de faux”.  L’avertissement est à prendre très au sérieux…



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print