Par F | janvier 13, 2013 12:09
dominique_de_villepin

L’ancien Premier Ministre français,  Dominique de Villepin, a dénoncé dans une tribune publiée au Journal Du dimanche l’intervention militaire française au Mali.

De Villepin considère que cette intervention militaire comme une erreur stratégique. ”Aucune des conditions de la réussite n’est réunie” au Mali, a-t-il estimé dans cette tribune intitulée ”Non, la guerre ce n’est pas la France”. Certes, le nom de François Hollande n’est pas cité expressément, mais Dominique de Villepin ne manque pas d’épingler l’actuel Gouvernement français pour sa gestion du dossier malien.

A ce titre, il s’interroge : “comment le virus néoconservateur a-t-il pu gagner ainsi tous les esprits ?” “L’unanimisme des va-t-en-guerre, la précipitation apparente, le déjà-vu des arguments de la guerre contre le terrorisme m’inquiètent”, a-t-il encore affirmé tout en soulignant que ”nous nous battrons à l’aveuglette, faute de but de guerre”. “Arrêter la progression des djihadistes vers le sud, reconquérir le nord du pays, éradiquer les bases d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) sont autant de guerres différentes”, analyse celui qui a dirigé, par le passé, la diplomatie française à l’époque de Jacques Chirac.

“Nous nous battrons seuls faute de partenaire malien solide”, regrette-t-il en dernier lieu en rappelant que “la Communauté des Etats de l’Afrique Occidentale reste en arrière de la main et l’Algérie a marqué ses réticences”.  Dominique de Villepin s’est targué, enfin,  de n’avoir ”jamais cessé” depuis 2003 et l’Irak de “s’engager pour la résolution politique des crises et contre le cercle vicieux de la force”.


  • Derniers articles

  • Réagissez

  • Connexion

    Email
    Print