Par F | mars 20, 2013 5:41
laghouat

Il ne fait pas bon d’être un homme politique en ce moment dans le sud Algérie. Les colères et les tensions cristallisées dans cette région sinistrée ont eu raison de la délégation de parlementaires de l’APN, venue faire des visites d’inspection dans plusieurs wilayas du sud, pour évaluer le processus de développement de ces régions.

“Députés, dégagez”. La phrase scandée par plusieurs habitants de Laghouat, une ville située dans le sud de l’Algérie a fait fuir plusieurs parlementaires venus rendre visite à la population locale, après les mouvements de contestation qui se sont multipliés dans la région. Ces élus de la délégation de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’étaient déplacés dans la wilaya de Laghouat pour donner un meeting, mais ils n’ont pas trouvé l’accueil escompté, puisque plusieurs jeunes de la ville leur ont conseillé de fuir avec leurs promesses qu’ils souhaitaient pas entendre. Ces derniers auraient préféré une visite du Premier Ministre.

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, les habitants de la wilaya ne sont pas passés par quatre chemins, ils ont sommé les députés de “dégager” de leur région. Les personnes, pour la plupart des chômeurs lassés des visites politiques qui ne débouchent sur rien de concret n’ont cessé de scander les slogans suivants “Députés dégagez” et “Pouvoir non illégitime”, comme adresse aux députés.

Les habitants de Laghouat ne se sont pas contentés de chasser les parlementaires avec les paroles mais aussi avec les actes.  Plusieurs personnes ont empêché physiquement les députés de donner leur meeting à Laghouat, en bloquant l’accès à la Maison de la culture, où devait se tenir la rencontre. Même scénario à Hassi-R’mel, chef-lieu de daïra situé à quelque 120 kilomètres au sud de Laghouat, rapporte le quotidien Liberté. Dans la commune de Hassi Dellaâ, ce sont également des dizaines de chômeurs qui se sont rendus à quelque 130 kilomètres au sud-est de Laghouat, pour couper la route au branchement reliant la RN1 à la RW232 de 15h jusque dans la nuit, précise la même source. Les parlementaires ont alors dû contourner la RN1 et emprunter le tronçon inhabituel reliant la nouvelle ville de Bellil et Hassi-R’mel, mais sont parvenus à participer à la réunion prévue.


  • Derniers articles

  • Réagissez

  • Connexion

    Email
    Print