Par F | mai 4, 2013 11:46
AADL

Les souscripteurs pour un logement de l’AADL, des années 2001 et 2002, dont les dossiers ont été actualisés récemment devront s’acquitter de la première tranche du payement à partir de ce dimanche 5 mai.

C’est le directeur de l’AADL (Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement), Elias Benidir, qui l’a affirmé dans une déclaration faite à l’agence officielle APS. Celui-ci a indiqué que ces souscripteurs, qui ont vu leurs dossiers approuvés par l’agence, ont commencé à recevoir, depuis la semaine dernière, par voie postale, leurs avis favorables et les ordres de versement.

L’opération, signale Benidir, se poursuivra selon la chronologie des dossiers acceptés. Les concernés devront se diriger vers l’OPGI de Bir Mourad Rais. Il est utile de rappeler, à cet effet, que cette première tranche représente 10% du montant du logement. Les souscripteurs, qui bénéficieront d’un F3 devront s’acquitter d’un montant de 21 millions de centimes, alors que ceux qui auront un F4 payeront 27 millions. Ce dernier logement est destiné pour les familles de quatre personnes et plus. A noter que l’AADL convoque, dans le cadre du traitement des dossiers des années 2001 et 2002 environ 3000 personnes par jour. Les responsables de l’Agence espèrent en finir avec cette opération d’actualisation à la fin de mois de juin. Les nouveaux demandeurs pourront par la suite déposer leurs dossiers. Mais, des retards peuvent survenir à cause des centaines de personnes qui ne se présentent pas à leur rendez-vous. Le problème se pose surtout pour la Capitale. Par ailleurs, Benidir a indiqué que la réalisation des logements pour la wilaya d’Alger débutera «dans deux à trois semaines». Il est à rappeler, en dernier lieu, que le gouvernement compte construire 150 000 logements AADL, de type location vente.

Le 30 avril dernier, l’AADL a signé une convention avec le CPA (Crédit populaire algérien) afin de chapeauter le financement «au nom de l’ensemble des banque publiques» 100 000 logements. C’est le trésor public qui se chargera «directement» des 50 000 logements restants.

 Elyas Nour


  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print