• Par F | février 5, 2014 4:42
    saidani sidali

    Depuis ses déclarations incendiaires contre le général Toufik, le patron du DRS, les services secrets algériens, Amar Saïdani est le nouvel homme àabattre de la presse algérienne et de plusieurs formations politiques qui sont révoltées contre les critiques adressées publiquement et ouvertement par le chef du FLN au patron du DRS.

    Ainsi, si de nombreux quotidiens algériens ont dénoncé la sortie médiatique d’Amar Saïdani et ses attaques virulentes contre le DRS, quelques partis politiques sont allés jusqu’à descendre en flammes le chef du FLN en l’accusant de tous les maux. Ainsi, le parti national algérien (PNA), par la voie de son président Youcef Hamidi, a accusé Amar Saïdani d’être un “agent des services secrets français” !

    Youcef Hamidi n’a pas hésité dans une déclaration à la chaîne de télévision privée Al-Atlas qu’Amar Saïdani a reçu des instructions de la part de ses “mentors”, les services secrets français, pour s’attaquer au général Toufik et au DRS, une “institution républicaine qui veille sur la sécurité de notre pays”. “Amar Saïdani a ruiné ce monument de notre Histoire qui est le FLN. Nous demandons à nos frères patriotes qui militent dans ce parti de pousser cet idiot et minable à la démission”, a affirmé sans aucun faux fuyant le président du PNA qui a défendu ardement “les qualités morales du général Toufik”.

    “Le DRS fait partie de ces institutions qui ont garanti la stabilité aux Algériens. Ce plan machiavélique qui vise à discréditer notre armée et nos institutions sécuritaires est voué à l’échec. Et cet idiot de Saïdani devrait mieux quitter ses fonctions car les Algériens ne prendront jamais son discours au sérieux”, conclut Youcef Hamidi qui a affiché une colère noire contre le secrétaire général du FLN.

     



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    -->