117 personnes auraient été interpellées pour ne pas avoir observer le jeûne pendant le ramadan. Ce bilan qui reprend les chiffres des deux premières semaines de ramadan, a été publié par le quotidien Le Temps d’Algérie.

Dans la majorité des arrestations,  les personnes ont été surprises en flagrant délit de rompre le jeûne dans des espaces publics, et surtout sur des plages.

Chaque année plusieurs cas similaires sont recensés durant le ramadan, bien que la justice ne condamne pas explicitement les non-jeûneurs.

Article précédentEgypte : Maria TV accepte les présentatrices en voile intégral
Article suivantLakhdar Brahimi pourrait succéder à Kofi Annan pour régler le conflit syrien