Les jeunes du quartier dit « Asbane » ou « La Gare » d’Aïn Bénian, à l’ouest d’Alger, se sont massivement mobilisés pour une grande opération de nettoyage de la côte.

Ils étaient des dizaines, dont certains ne sont même pas encore sortis de l’adolescence, à s’être rassemblés dès les premières heures de vendredi, au niveau de la façade maritime de leur quartier, afin de prendre part à un grand volontariat. Encadrés par quelques adultes, à l’image de Kader, qui n’a pas hésité à mettre la main à la poche pour l’achat notamment de sacs-poubelle, les jeunes se sont attelés à leur tâche en y mettant beaucoup de cœur à l’ouvrage.

Mains gantées, ils ont, durant toute la matinée, ratissé la côte rocheuse, traquant le moindre détritus. Il faut dire qu’il y avait du pain sur la planche tant la conjugaison de l’incivisme et du laisser-aller des autorités locales a précipité cette portion de littoral dans une insalubrité inqualifiable.

volontariat1

A la fin de la journée, la collecte était impressionnante : plus de 80 sacs-poubelle de grande taille ont été remplis de diverses immondices.

Kamel, 22 ans, caméraman et artiste musicien de son état, ne dissimulait point sa satisfaction. Etant un des principaux initiateurs de cette action, ce cameraman et artiste musicien de 22 ans venait de réaliser que les bonnes volontés existaient et qu’il fallait juste les canaliser et les mettre en mouvement.

D’ailleurs, la réussite de cette opération semble lui ouvrir l’appétit. C’est ainsi qu’il prévoit, en compagnie de ses «émules», de nouvelles actions du même genre. Plus, il compte surfer sur cette mobilisation pour créer une association socio-culturelle et environnementale afin de s’inscrire dans la durée et réveiller une conscience citoyenne, jadis très vive dans cette ville de la banlieue ouest de la capitale.

Rachid Ikhen.