Finance/ Temmar plaide pour la privatisation des banques publiques

0
Advertisement

Abdehamid Temmar, caresse toujours le rêve de voir les banques publiques privatisées. L’ancien ministre de l’Industrie, qui a mené des opérations de privatisation dans l’opacité la plus totale, a suggéré, dans une tribune publiée dans les médias, la privatisation, totale ou partielle, des banques publiques.

L’ancien ministre, qui a multiplié ces derniers temps les interventions publiques, propose «la mise à niveau et la consolidation» de la Banque Nationale d’Algérie(BNA) et de la Banque Extérieure d’Algérie (BEA), « l’ouverture des organes sociaux de la Banque de Développement Local (BDL) à des partenaires hors ministère des Finances », l’ouverture du capital de la BNA à des actionnaires nationaux à travers la bourse, et la privatisation partielle du Crédit Populaire d’Algérie (CPA ) et de la BDL, ainsi que «l’installation de banques étrangères de premier plan, agréées selon des normes claires ».

Cela a pour objectif, écrit encore l’ancien professeur d’économie, de faire de «la compétition entre banques» un «moteur de la relance de notre économie», à travers «l’émergence d’un cadre d’efficience et de développement».

Cette réforme bancaire «ne peut se réaliser que dans le cadre d’une ouverture du capital des banques publiques à des partenaires extérieurs qui puissent siéger dans l’Assemblée générale et être membre du Conseil d’Administration», écrit-il encore. Cette formule peut «faire passer l’entreprise à d’autres formes de management plus efficientes», dit-il.

Abdelhamid Temmar a exercé durant plusieurs années le poste de ministre de l’industrie et celui de la «promotion des investissements». C’est durant les longues années passées à la tête de ce département ministériel qu’il a privatisé de nombreuses entreprises publiques. Il avait même un projet qui consistait à ouvrir le capital de la banque publique CPA. Mais la crise économique mondiale de 2008 a fait échouer le projet.

Essaïd Wakli

Article précédentRetraite/ L’âge légal de départ reste inchangé
Article suivantDocument de voyage/ Des passeports provisoires pour les Algériens de l’étranger