Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a déclaré, lors d’une visite à la wilaya de Setif dans le cadre du raccordement aval à partir du barrage de Mahouane, que l’Algérie a réduit de plus de 12,9 % ses importations.

Sellal a rappelé que le gouvernement a donné des directives dans ce sens pour garantir une certaine autonomie de l’Etat.

Pour rappel, ces déclarations surviennent à un moment où les prix du pétrole sont au plus bas depuis six ans et que l’’Algérie dépend toujours de la rente pétrolière.

Les déclarations du ministre et le chiffre de 12% de recule des importations n’est nullement un gage de stabilité économique, car l’Algérie n’est à ce jours pas capable d’assurer notamment son indépendance alimentaire.

Massi M.

Article précédentEducation nationale/ Des examens de rattrapage pour les élèves ayant des lacunes
Article suivantOran/ L’ONG R20 fournit un éclairage public en LED