Les grandes entreprises publiques sont-elles vulnérables face aux risques d’incendie ? Après l’ENIE, de Sidi Bel Abbes, dont l’une unité d’intégration électronique a failli être complètement ravagée par les flammes au mois d’octobre dernier, un centre d’enfûtage de gaz butane de Naftal a été également, hier, en proie à un incendie.

En effet, le feu s’est déclaré après une explosion au niveau de l’unité située dans la zone industrielle de Skikda. Selon un communiqué de la protection civile, cet incendie a fait 17 blessés par brûlure, dont un dans un état grave et huit en état de choc. Les personnes blessées ont été prises en charge au niveau de l’hôpital de la wilaya. Les autorités ne se sont pas encore exprimées sur l’origine de cet incendie. Une enquête sera certainement ouverte pour déterminer les circonstances exactes du sinistre.

Rappelons que dans l’incendie qui avait touché l’ENIE, aucun responsable n’a été incriminé, selon les dires du wali de Sidi Bel Abbes, qui s’est exprimé sur le sujet récemment. Selon lui, le feu s’était déclenché spontanément.

En tout état de cause, après cet incendie de l’unité d’enfûtage de gaz butane, l’entreprise nationale Naftal a tenu, dans un communiqué, à rassurer les citoyens de la région quant à la disponibilité du gaz butane. L’approvisionnement se poursuit normalement, indique-t-on de même source.

Elyas Nour 

Article précédentÉpanouissement et loisirs/Un simple village allemand 3 – 0 Toutes les villes Algériennes
Article suivantSaïdal/ Création d’un centre pour attester de l’efficacité des génériques