Immobilier/Vers la hausse des prix de la location au  deuxième semestre de 2016

0
Advertisement

Le marché de l’immobilier en Algérie, surtout son segment location, n’est pas près de connaître une baisse significative comme le prédisent certains, notamment l’Association des agences immobilières. C’est ce qu’affirme le site immobilier Lkeria qui se base sur les 63.000 annonces immobilières actives qu’il contient.

Toutefois, son fondateur, Lotfi Ramdani, tient à préciser que «l’échantillon utilisé n’est pas forcement représentatif  au sens statistique du terme, mais donne quand même une tendance et une vue macro dudit marché». Dans une courte rétrospective publié récemment, celui-ci signale qu’ «après une stagnation de plus de 6 mois des prix de la location en Algérie, le marché immobilier devrait reprendre sa tendance haussière dès le 2éme semestre 2016», quoi que cette tendance se fera «à petit pas».

Analysant les arguments avancés par ceux qui prédisent un recul du marché, comme la disponibilité du logement avec ses différentes formules mais surtout AADL, le site évoque la «légèreté» de cet argument en raison du fossé qui existe entre l’offre et la demande . «La nouvelle demande annuelle est de l’ordre de 400 000 demandes pour 100 000 logements livrés par an, soit un déficit de 300 000 demandes/an. Le programme public, AADL en particulier, a un impact minime sur l’offre et la demande, vu que la livraison des logements se fera progressivement (moins de 20 000 logements en 2016), mais contribuera  durant l’année 2016 au maintien des prix», indique la même source.

Par ailleurs, le site Lkeria a établi une analyse comparative à propos des loyers pratiqués, surtout à Alger, depuis 2011. Il est observé «une baisse des loyers durant les mois de janvier à mai 2015 et une hausse durant le mois de juin et juillet, période où la demande est très forte à la veille de la rentrée scolaire».

Ainsi, si les loyers ont fortement augmentés de 2011 à 2013 ou 2014, dans certains cas, il y a eu une légère baisse en 2015, comme ça a été le cas à Hydra et Kouba.

En tous cas, «Lkeria» mise sur un retour à la tendance haussière à partir du deuxième semestre de l’année en cours.

Elyas Nour

Article précédentCrédit à la consommation/ Les banques libres de pratiquer les taux d’intérêts qu’elles souhaitent
Article suivantMétéo/ Neige et pluie mardi et mercredi prochains en Algérie