Dans la perspective de l’éradication du marché de gros de Semmar (Gué de Constantine), les autorités ont fait aux commerçants une première proposition du site qui devrait, avant la fin de l’année en cours, accueillir leurs locaux. Il s’agit d’une assiette de 10 hectares, proposée par la wilaya d’Alger, à Ain Malha (Bir Khadem). Mais celui-ci a été rejeté par les commerçants.

Lors d’une visite qu’a effectué sur place, jeudi, le ministre du Commerce, Bakhti Belaib, le secrétaire général de l’Union des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Salah Souilah, a rejeté l’idée sous prétexte que 10 hectares seraient insuffisants et que l’assiette était située en pleine agglomération. «Nous voulons un marché qui unit tous les commerçants. La superficie de l’assiette foncière doit dépasser les 40 hectares avec ouverture directe  sur l’autoroute», a déclaré Salah Souilah.

Le Ministre a informé ce dernier qu’une visite sera effectuée, très prochainement, dans la wilaya de Boumerdes, pour inspecter un autre site, beaucoup plus grand, qui pourra accueillir jusqu’à 800 commerçants. Les grossistes de Gué de Constantine accepteront-ils d’être délocalisé de quelques dizaines de kilomètres ?

Il faut rappeler que le ministère du Commerce avait pris la décision de fermer le marché de gros de Semmar avant la fin de l’année.

Elyas Nour