Internet en Algérie

Il n’y aura pas de hausse des prix d’Internet en Algérie. C’est ce qu’a affirmé, hier, à Alger, la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Houda-Imane Faraoun, voulant rassurer les internautes algériens qui craignent une hausse des tarifs dans le sillage des multitudes augmentations dans divers services et secteurs, comme les carburants, l’électricité et le gaz.

«Il n’y aura pas d’augmentation des prix d’Internet notamment en ce qui concerne le haut débit fixe (ADSL)», a déclaré la ministre. Ceci même si le secteur souffre, en Algérie, d’un manque à gagner important en raison du sous-développement  de certaines branches. A ce propos, elle notera que la «tendance dans le monde est à la baisse des prix d’Internet et que les opérateurs investissent, de plus en plus, dans le contenu pour engranger des bénéfices».

Or, chez nous, «les opérateurs activant dans le secteur ne sont pas arrivés, aujourd’hui, à développer un contenu national diversifié (comme la vente en ligne et l’enseignement par Internet) qui leur permettra de se positionner sur le marché», a-t-elle précisé, avant d’ajouter : «La vente en ligne ne sera pas lancée tant que le dispositif technique permettant de garantir la sécurité des consommateurs n’est pas opérationnel et ce, afin d’éviter les litiges entre autres».

En somme, même si le secteur fait face à quelques difficultés financières, Algérie Telecom n’augmentera pas ses prix.

Elyas Nour

Article précédentVidéo. La nouvelle constitution Algérienne/Elles sont où vos promesses de changement ?
Article suivantHabitat/ Qu’est-ce que l’autoconstruction ?