Le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP) a établi une liste de vingt-deux médicaments contrefaits, ayant des effets nocifs sur la santé, commercialisé de façon tout à fait normale dans des pharmaciens peu scrupuleux.

Malgré l’intervention du président du CNOP, Lotfi Benbahmed qui a révélé ce scandale le 10 février dernier, lors de son passage sur les ondes de la Chaîne 3, ces pharmacies, qui opèrent dans un cadre mafieux, n’ont pas été inquiétées et continuent d’écouler leurs « marchandises » non déclarées et vendues sans vignettes.

Le premier responsable du Conseil national de l’ordre des pharmaciens a, par ailleurs, révélé que les officines qui se livrent à ce type d’activités délictueuses pratiquent des prix exorbitants sur des médicaments qui ne sont pas soumis à la grille tarifaire habituelle, leur laissant ainsi le pouvoir de fixer les marges bénéficiaires qu’elles souhaitent.

Plus de 20 jours après ces révélations, les médicaments incriminés se trouvent toujours sur les étals de certaines pharmacies.  

Voici la liste des médicaments concernés :
1.COLPOSEPTINE OVULE
2.COLPOTROPHINE OVULE
3.COLPOTROPHINE CREME
4.VITAMINE K ROCHE SANS CONDITIONNEMENT ALORS QUE LE PRODUIT DOIT ETRE PROTEGE DE LA LUMIERE
5.POLYGYNAX OVULE
6.MINISIDISANDOZ 2%
7.MINOXIDIL SANDOZ 2%
8.ALOSTIL 2%
9.ALOSTIL 5%
10.ALVOCARDYL 160 MG COMPRIMES
11.URSOLVAN 200 MG COMPRIMES
12.SYNTHOL GEL
13.GAVISCON SACHET
14. SYNTOCINON INJECTABLE
15.SERUM ANTI TETANIQUE
16.PROGESTOGEL
17.HYDROCORTISONE 10 MG ROUSSEL COMPRIMES
18.DIAMOX COMPRIMES
19.PERSANTINE 75
20.NORMACOL LAVEMENT ADULTE
21.HCG 1500 AMPOULE INJECTABLE
22.OFLOCET 200 MG

Massi Mansour

Article précédentDécryptage/ Des entreprises en danger face à  la dévaluation du dinar
Article suivantBaccalauréat/ Benghabrit annonce un double contrôle des sujets