Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUP) en Algérie a lancé une campagne de sensibilisation sur « l’implication des hommes dans la protection et la promotion de la femme » sous le slogan «Je suis un homme, je respecte la femme».

Depuis près d’une semaine, chaque jour, des placards publicitaires sont publiés dans les colonnes de certains médias dans lesquels on retrouve des mots d’ordre différents liés au comportement de l’homme vis-à-vis de la femme. «Je vis dans une région rurale et je soutiens ma femme pour monter son association de promotion de la femme rurale», lit-on à titre d’exemple. L’un des premiers slogans médiatisés est celui relatif à l’insulte et à l’agression verbale contre les femmes dans la rue. Il faut rappeler que cette campagne a été lancée à l’occasion de la journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars de chaque année, «conjointement avec le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme avec l’appui de l’ambassade du Canada en Algérie», indique le FNUP.

Ce dernier, estimant que «la question des droits des femmes ne doit plus être la cause des femmes à elles seules», a plaidé pour «grande solidarité et une mobilisation de l’ensemble des partenaires au sein de la société pour éradiquer les violences sous toutes leurs formes, la soumission, la dépendance et les violations des droits des femmes et leur bien-être». «Ensemble, main dans la main, homme et femme, nous pouvons faire des droits de la femme une réalité»,  conclut enfin le FNUP.

Elyas Nour

 

Article précédentEntrée en vigueur de la Nouvelle Constitution/Ce qui va changer concrètement
Article suivantUrgent/Le salafiste Hamadache condamné à la prison ferme