La population de Sidi Moussa, une commune à l’est d’Alger est encore sous le choc après le drame qui s’est produit mardi soir quand un policier a assassiné deux personnes avant de s’enfuir. Les éléments de la DGSN qui ont ouvert une enquête pour élucider les circonstances de ce crime crapuleux ont découvert qu’il s’agit d’une altercation qui a dégénéré suite à un conflit familial entre le coupable et ses beaux-parents.

Le policier qui a tué deux personnes, mardi soir à Sidi Moussa, a été rapidement arrêté par ses confrères alors qu’il était en fuite depuis mardi soir. Selon plusieurs sources concordantes, une altercation pour des raisons familiales entre l’assassin et ses deux victimes est à l’origine de ce drame. Il s’agit donc d’un simple différend qui a viré au cauchemar. Ceci dit, ce crime soulève de nombreuses questions sur le mode de recrutement des policiers en Algérie. Ce n’est pas la première fois qu’un élément de la DGSN est impliqué dans un crime crapuleux. Depuis 2011, où une policière à Annaba a usé de son arme de service pour tirer, à bout portant, sur un jeune homme, l’atteignant de deux balles, de nombreux crimes commis par des éléments de la Police ont été recensés.

Nourhane S.