blank

Un citoyen algérien a été « happé » par des éléments des services de sécurité en civil pour avoir signifié au Premier ministre français, Manuel Valls, lors de la désormais célèbre ballade offerte aux officiels étrangers durant leurs visites à Alger, qu’il n’était pas le bienvenu en Algérie.   

Cette vidéo renseigne sur le niveau de la liberté d’expression dans notre pays et sur l’Etat civil promis par le régime.

M.M. 

Article précédentManuel Valls à Alger/ La France veut contrecarrer l’influence chinoise
Article suivantVoyage au coeur d’une école différente, très différente de l’école algérienne