Les cours du pétrole sont repartis à la baisse, ce mercredi 20 avril, après l’annonce de la fin de la grève des salariés du secteur au Koweït. Le prix du baril devrait encore s’effondrer dans la perspective de l’augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis et d’une hausse de la production russe.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a reculé de 1,8% à 43,25 dollars, aujourd’hui à 11h, par rapport à hier. Le WTI s’est affiché à 40,10 dollars au lendemain d’une hausse de 3,3%.

Les salariés du secteur du gaz et du pétrole koweïtiens ont repris le travail, ce mercredi, après trois jours de grève qui ont fait chuter la production du pays d’environ 1,7 million de barils par jour.

Les cours devraient également connaître une baisse accentuée avec l’augmentation de la production russe qui, suite au capotage de la réunion de Doha, se retrouve libre de tout engagement à l’égard des pays de l’OPEP. La production journalière pourrait augmenter de 100.000 barils à 10,81 millions en 2016, selon le vice-ministre de l’Énergie, Kirill Molodstov.

Les marchés pétroliers appréhendent, par ailleurs, la publication aujourd’hui à 16h30 par le département US de l’énergie des statistiques pétrolières hebdomadaires. Une augmentation substantielle de la production américaine est attendue, le consensus établi par Bloomberg table sur une augmentation de 2,3 millions de barils.

M.M.

 

 

Article précédentVidéos. Célébration du Printemps berbère à Tizi Ouzou/ Deux marches, deux visions politiques
Article suivantEtats-Unis/Des bourses d’études pour les jeunes Algériens qui rêvent de devenir astronautes